mon oncle

SINOPSIS de MON ONCLE, film de Jacques Tati de 1958
Nous sommes à la fin des années 50. Monsieur Arpel vit avec sa femme et son fils
dans une maison très moderne, équipée de gadgets technologiques absurdes et inutiles mais qui font sensation auprès des invités. Le frère de Madame, Monsieur Hulot,
est un homme d’un autre temps, très différent d’Arpel, rêveur, sans emploi et maladroit. Pour l’occuper et l’éloigner de son fils qui aime bien jouer avec son oncle,
Monsieur Arpel lui trouve un travail dans une usine…

avoir un beau livre sur la tête !

voici donc un peu plus d’informations sur ce livre qu’est :
Le colosse machinal de Martin Jarrie & Michel Chaillou

livre publié à l’occasion d’une exposition
au salon du livre de jeunesse à Seine Saint-Denis en 1996

promis je vous le présenterai en vrai !

LBF

incroyable découverte !

« La Bibliothèque Fantastique est une maison d’édition minimaliste dans le sens ou tout le superflu a été retiré. En effet, les livres de LBF n’ont pas d’existence physique prédéterminée, ils vivent à l’état de potentialité sur la toile, en attente de devenir. Ils n’ont pas non plus de prix vous pouvez vous les procurer sans débourser le moindre centime. Ils n’ont pas d’ISBN, car ce sont des œuvres d’art, pas de couleur n’ont plus, pour que l’on puisse les imprimer sur toutes les imprimantes sans exceptions. »

Doisneau : poète de l’image

véritable poète de l’image, Robert Doisneau était un photographe humaniste

en 1988, il évoquait son premier appareil, ses années aux usines Renault
& il parlait aussi du mouvement et de l’immobilité, du hasard, de l’attente,
de la bonne distance du photographe, du noir et blanc, de la couleur…

de quoi nourrir vos mirettes : www.robert-doisneau.com
& vos oreilles : www.franceculture.fr